comment réparer un disque dur interne d'ordinateur

Comment réparer un disque dur interne ?

Le disque dur interne est indéniablement un élément très important de votre ordinateur. Que vous possédiez un Mac, un P.C. ou un Chromebook, en tant que principal périphérique de stockage, il contient vos fichiers, les logiciels installés et votre système d’exploitation. Il joue un rôle important dans la gestion des processus de votre expérience informatique. Les problèmes de disque dur interne sont les plus fréquents chez les utilisateurs d’ordinateurs portables. Il est compréhensible que ces problèmes puissent être frustrants à diagnostiquer et à réparer.

Pour avoir une idée des problèmes que nous rencontrons avec les disques durs, reconnaître et comprendre les erreurs courantes qui les concernent peut vous aider à vous préparer, si elles devaient arriver à votre disque dur. Dans le guide ci-dessous, nous allons examiner les erreurs courantes qui se produisent lorsqu’un disque dur est défaillant, et expliquer pourquoi les disques durs tombent en panne.

Qu’est-ce qu’un disque dur ?

Un disque dur (HDD), ou disque dur, est le principal dispositif de stockage des ordinateurs portables et de bureau. Il est le pilier du stockage informatique depuis de nombreuses années. Il lit et écrit des données à l’aide de têtes de lecture et d’écriture magnétiques sur un actionneur qui flotte sur un disque en rotation.

En tant que forme de stockage physique, les informations numériques stockées sur un disque dur y restent à tout moment. Les données y restent même lorsque l’appareil n’est pas utilisé ou lorsqu’il est éteint. C’est ce qui différencie les disques durs des mémoires vives (RAM).  En tant que stockage volatile, les données stockées sur la RAM sont réinitialisées dès que l’ordinateur est éteint.

Quelle est la durée de vie prévue d’un disque dur interne ?

La durée de vie de votre disque dur peut dépendre de différents facteurs, tels que le type d’interface et l’utilisation. En général, les disques durs de qualité grand public ont une durée de vie moyenne de 2 à 5 ans.

Il est normal que les disques durs s’usent avec l’âge et perdent leur éclat d’origine. Cela peut provenir de toutes sortes de raisons, de l’usure générale aux dommages accidentels. Les pannes de disque dur sont inévitables et doivent être réparées ou remplacées.

Comment fabrique-t-on un disque dur interne ?

La délicate machinerie qui compose un disque dur est fabriquée en plusieurs étapes. Les pièces sont fabriquées et assemblées dans un environnement contrôlé et propre. Les risques de contamination par l’air et la poussière sont donc extrêmement faibles. Les différentes parties du disque sont souvent produites sur des sites distincts, puis expédiées vers l’usine d’assemblage final.

Même avec des conditions aussi étroitement contrôlées pendant le processus, rien n’est parfait. En effet, des défauts peuvent survenir sur presque tous les disques durs. Ce sont les secteurs défectueux.

Quels sont les différents types de secteurs défectueux ?

Un mauvais secteur est une partie défectueuse (parmi des millions ou des milliards) d’un disque dur. Elle devient inutilisable pour l’écriture et la lecture d’informations numériques. Lorsqu’une partie du disque dur est endommagée, les informations qui y étaient stockées peuvent être corrompues ou perdues.

Les secteurs défectueux sont de deux types :

  • le secteur défectueux « physique » (aussi dénommé « dur »),
  • le secteur défectueux « logique » (parfois appelé « mou »).

Les secteurs défectueux physiques (durs)

Ces secteurs défectueux physiques sont des parties du disque dur physiquement endommagées et impossibles à réparer. Les utilitaires de réparation de disques peuvent détecter et cartographier ce type de secteur défectueux. Votre ordinateur pourra alors ignorer le secteur défectueux et cesser de lire ou d’écrire sur celui-ci. Néanmoins, les disques durs peuvent s’effilocher avec le temps et finir par tomber en panne. Le remplacement du disque dur peut être une solution à envisager à terme.

Quelles sont les causes des secteurs défectueux physiques (durs) ?

Les secteurs défectueux durs sont causés par des dommages physiques, qui peuvent provenir de diverses circonstances. Comme nous l’avons vu précédemment, la fabrication d’un disque dur n’est pas parfaite, même dans un environnement rigoureusement contrôlé. Il peut donc présenter de petits défauts comme les secteurs défectueux. D’autres facteurs, peuvent venir l’endommager. Les causes les plus courantes sont :

  • la chute de l’ordinateur et l’endommagement du plateau avec la tête de lecture,
  • les facteurs environnementaux (tels que la poussière et l’air), peuvent également causer des dommages importants au fil du temps.
  • l’eau ou d’autres liquides, en reversant un verre.

Il y a sûrement beaucoup de causes possibles pour les secteurs défectueux du disque dur. Gardez à l’esprit que votre disque dur finira par tomber en panne, et traitez votre ordinateur avec soin.

Secteurs défectueux logiques (mous)

Un secteur défectueux logique, ou secteur défectueux logiciel, est une partie du disque dur qui ne fonctionne pas normalement. Votre système peut les rencontrer en essayant de lire ou d’écrire des informations sur le disque dur, et ces informations sont inaccessibles ou prennent trop de temps pour terminer le processus.

Contrairement aux secteurs défectueux durs, les secteurs défectueux mous peuvent être détectés et réparés à l’aide d’un logiciel de réparation de disques. Les processus de lecture et d’écriture peuvent reprendre normalement si la réparation est réussie.

Le système remplace également les secteurs défectueux par des secteurs situés dans le pool de secteurs de réserve du disque dur. Cela permet au disque de fonctionner à nouveau correctement en utilisant les secteurs de travail. Il ne s’agit toutefois pas d’une solution permanente, car l’espace disponible dans le pool de secteurs de rechange est limité.

Quelles sont les causes des secteurs défectueux logiques (mous) ?

En général, les problèmes logiciels sont à l’origine des secteurs défectueux logiques. Des situations telles que l’arrêt brutal de l’ordinateur alors que le disque dur est en train d’écrire des informations ou des infections virales peuvent provoquer des problèmes logiciels qui se transforment en secteurs défectueux logiques. Le maintien de pratiques d’arrêt sûres est toujours une bonne idée, non seulement pour le bien de votre disque dur, mais aussi pour la santé de votre ordinateur.

Maintenant que nous connaissons les causes de la plupart des problèmes et des pannes de disque dur, nous pouvons examiner les quelques erreurs courantes que les utilisateurs rencontrent lorsqu’un disque dur est défaillant. Vous pourrez également utiliser des outils de diagnostic pour trouver la bonne solution de réparation des problèmes courants de disque dur.

Liste des erreurs courantes d’un disque dur interne :

1.  « Échec SMART prédit sur le disque dur ».

SMART, abréviation de « Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology » (technologie d’auto-surveillance, d’analyse et de rapport), est un outil intégré à un périphérique de stockage, comme les disques durs et les lecteurs à semi-conducteurs. Il permet de détecter et de signaler tout problème ou signe afin d’anticiper toute défaillance du disque. La « défaillance SMART » est une erreur de disque dur très courante pour les utilisateurs de Windows 10/8/7, car une défaillance du disque dur se produit au cours de la durée de vie du disque. En général, c’est l’accumulation d’un trop grand nombre de secteurs défectueux ou une mauvaise utilisation qui cause ce problème.

Lorsque vous obtenez le message d’erreur « panne prévue sur le disque dur » ou « une panne peut être imminente », cela signifie que votre disque dur n’est pas encore tombé en panne, mais qu’il s’en approche. Votre système émet une alerte pour que vous preniez des précautions, comme sauvegarder vos données et faire réparer votre disque dur.

2. « Pas de périphérique de démarrage » / « Pas de périphérique de démarrage trouvé ».

« No bootable device » signifie que votre ordinateur ne peut pas reconnaître correctement le disque dur, qui est l’endroit où votre système d’exploitation est stocké. La plupart du temps, c’est un disque dur défaillant ou à un problème de système d’exploitation.

3. « Périphérique de démarrage inaccessible

L’erreur « périphérique d’amorçage inaccessible » se manifeste par ce que l’on appelle un « écran bleu de la mort », où le système se bloque et redémarre. Cela se produit lorsque le système reconnaît le disque dur, mais ne peut pas accéder aux données du disque ou les lire correctement.

4. « Système d’exploitation non trouvé »

Une autre erreur similaire à celles énumérées ci-dessus, « système d’exploitation non trouvé » signifie que le système est incapable de lire et de démarrer correctement à partir du système d’exploitation sur le disque dur.

5. Icône de dossier avec point d’interrogation au démarrage d’un ordinateur Apple

Cette erreur se produit au cours du démarrage d’un ordinateur portable ou de bureau Apple et affiche une icône de dossier avec un point d’interrogation. Cela signifie que l’ordinateur a des difficultés à trouver son dossier système sur le disque dur et qu’il ne peut pas démarrer à partir du système d’exploitation Mac.

6. Windows bloqué sur l’écran du logo au démarrage

L’accumulation de secteurs défectueux sur le disque dur augmente les risques d’être bloqué sur l’écran du logo au démarrage. Les processus de lecture sont alors plus longs et le système éprouve des difficultés à démarrer.

7. Ordinateur portable bloqué en réparation au démarrage de Windows, ou affichant « Diagnostic de votre PC » mais ne pouvant pas démarrer Windows

Si Windows ne démarre pas correctement, les utilisateurs seront souvent invités à utiliser le menu des options de démarrage avancées. Cela nous amène à la réparation du démarrage. Cette erreur se produit lorsque l’utilisateur est bloqué dans la tâche de réparation du démarrage et qu’il ne parvient toujours pas à démarrer. Les fichiers système ne parviennent pas à se charger à partir du système d’exploitation, ce qui bloque le processus de démarrage.

8. L’ordinateur est lent et la roue des couleurs tourne souvent

Ce problème est assez explicite, non ? Constater que votre ordinateur portable ou de bureau fonctionne beaucoup plus lentement que d’habitude est assez frustrant. Surtout lorsque vous êtes habitué à un certain niveau de performances. Un ordinateur ridiculement lent peut signifier des problèmes avec les processus de lecture et d’écriture sur le disque dur. Il peut aussi s’agir d’un problème mécanique du disque. Il est peut-être temps de le remplacer ou de le mettre à niveau.

Comment diagnostiquer les problèmes de disque dur interne ?

Voici trois méthodes que vous pouvez utiliser pour diagnostiquer les problèmes de votre disque dur :

Utilitaires de réparation de disque intégrés

Les ordinateurs Windows et Apple disposent tous deux d’utilitaires de réparation de disques intégrés, à savoir « chkdsk » et « Disk Utility ». Vous pouvez utiliser ces outils de base pour détecter et tenter de réparer les problèmes que vous pouvez rencontrer sur votre disque dur.

Diagnostics avant le démarrage

Grâce aux diagnostics avant démarrage, vous pourrez effectuer des tests sur le matériel de votre ordinateur pour savoir si tout fonctionne correctement. Vous pouvez ainsi repérer les défaillances du disque dur et les autres problèmes matériels avant qu’ils ne deviennent un gros problème.

Pour lancer un diagnostic de démarrage, appuyez sur la touche correspondante pendant le démarrage de votre ordinateur. Chaque marque d’ordinateur a sa propre touche spécifique pour exécuter les tests de diagnostic, comme la touche « F12 » pour les ordinateurs portables Dell, la touche « ESC » pour HP, la touche « Enter » pour les ordinateurs portables Lenovo et la touche « D » pour Apple Mac. Veillez à rechercher la bonne touche pour votre marque d’appareil.

Logiciel dédié à l’analyse des disques durs

L’utilisation d’un logiciel dédié pour diagnostiquer vos problèmes de disque dur peut également être une option utile pour comprendre les pannes de disque dur. Vous pouvez utiliser des logiciels gratuits d’analyse de disque dur pour de tels tests :

  • SeaTools (Seagate, Windows),
  • Drive Utilities for Mac (Western Digital, Apple)
  • Data Lifeguard (Western Digital, Windows) .

Avec cette option, vous devrez tester votre disque dur avec un logiciel sur un autre ordinateur de bureau. Pour cela, il faut sortir le disque dur en question et le connecter à l’ordinateur de bureau sur lequel vous effectuez les tests à l’aide d’un boîtier.

Si votre disque dur doit être remplacé

Comme nous l’avons vu, les disques durs peuvent tomber en panne. Une solution simple et efficace peut être de le remplacer, tout simplement. Vous pouvez choisir de le faire vous-même en suivant les nombreux guides disponibles sur internet. Avec quelques outils et des gestes prudents, vous pourrez profiter de votre expérience informatique comme si de rien n’était.

Éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un nouveau disque dur interne

Pour trouver le disque qui vous convient, voici quelques éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un nouveau disque :

Capacité de stockage

Les différents types de disques durs offrent différentes capacités de stockage. Pour la plupart des utilisateurs d’ordinateurs portables personnels, des capacités de stockage de 250 à 500 Go peuvent être suffisantes. 250 Go, c’est en gros 30 000 photos ou chansons. Le stockage et l’utilisation de fichiers plus importants, tels que des films ou des projets multimédias, nécessitent généralement une capacité allant jusqu’à 1 To ou plus.

La taille physique des disques durs diffère également entre les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau. Si vous possédez un ordinateur portable, vous aurez besoin d’un disque dur de 2,5 pouces. Pour les ordinateurs de bureau, la taille standard est de 3,5 pouces. Les disques durs de 2,5 pouces offrent jusqu’à 5 To de stockage, tandis que la plus grande capacité des disques durs de 3,5 pouces est de 14 To.

Vitesses

Lorsque vous examinez les performances d’un disque dur, la vitesse est un critère important. Cela se traduit principalement par le nombre de tours par minute (RPM). Le RPM mesure la vitesse de rotation des plateaux utilisés pour stocker les informations du disque dur. Plus le nombre de tours par minute est élevé, plus les vitesses de lecture et d’écriture du disque sont rapides. Ainsi, un régime élevé vous permettra d’obtenir un disque plus rapide.

De nos jours, les disques durs de qualité grand public fonctionnent principalement à 5400 ou 7200 tours/minute. En comparant les deux types, les disques à 7200 tr/min sont environ cinq fois plus rapides que ceux à 5400 tr/min. Réfléchir aux performances qui conviennent à votre expérience informatique peut vous aider à prendre une décision.

Envisagez un lecteur à semi-conducteurs

Les lecteurs à semi-conducteurs deviennent de plus en plus populaires en tant que meilleure solution de stockage informatique. L’utilisation d’une mémoire non volatile qui ne nécessite aucune machine pour lire et écrire les informations constitue une option plus rapide et plus sûre pour le stockage informatique.

Bien que vous puissiez simplement remplacer votre disque dur, la mise à niveau vers un SSD peut vous apporter une expérience plus fluide à long terme.

Retour en haut